Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
Amiante
 

Quel est le risque pour la santé associé à l’amiante?

Téléchargez le formulaire de demande d’analyse

Contactez-nous. Nos techniciens sont qualifiés pour vous conseiller sur l’échantillonnage de matériaux susceptibles de contenir de l’amiante, et peuvent se déplacer à votre convenance afin d’identifier, d’échantillonner et d’acheminer les matériaux à nos laboratoires.

Selon Santé Canada, l’amiante peut être un risque pour la santé uniquement si des fibres se retrouvent dans l’air que vous respirez. Lorsque les fibres d’amiante ne sont pas accessibles, qu’elles sont intégrées ou scellées dans un produit, tel qu’un revêtement mural, des gaines isolantes en bon état ou un recouvrement de plancher, il n’y a pas de risque important pour la santé. Pour en savoir plus.

La législation provinciale s’appliquant à l’amiante est habilitée par la Loi sur la santé et sécurité du travail (LRQ., c. S-2.1) et est constituée du Code de sécurité pour les travaux de construction (r.6) et du Règlement sur la santé et la sécurité du travail (r.19.01). L’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la construction (ASP Construction), organisme relié à la Commission de santé et sécurité au travail (CSST) a émis le code de sécurité pour les travaux de construction sur des matériaux contenant de l’amiante. Selon ce code de sécurité, si les matériaux à base d’amiante sont en bon état et ne sont pas susceptibles d’être affectés par d’éventuels travaux de construction ou de rénovation, alors ces matériaux peuvent demeurer en place.

Vous entreprenez des travaux de rénovation?

Dans le but de protéger les occupants et les travailleurs, la caractérisation des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante est une obligation actuellement incluse dans le Code de sécurité pour les travaux de construction et doit être effectuée avant d’entreprendre tous travaux susceptibles d’émettre des poussières d’amiante.

Qu’est-ce que la vermiculite?

Du fait de sa structure en feuillet, la vermiculite possède une capacité d’expansion lors de son exposition à une forte source de chaleur et devient ainsi un excellent isolant. La forme commercialisée est la vermiculite expansée ou exfoliée, il s’agit du type de matériau que l’on peut retrouver comme isolant dans les greniers, entre des cloisons etc…

Quel est le lien entre la vermiculite et l’amiante?

L’amiante est un minéral de la famille des silicates ayant des propriétés réfractaires, c’est à dire résistant à la chaleur. L’amiante existe sous deux espèces minérales (amphiboles et serpentines) et différent types telles que la chrysotile, la crocidolite, l’actinolite et l’amosite. Certains gisements desquels la vermiculite était extraite pouvaient aussi contenir de l’amiante. Ce fut le cas du gisement de Libby dans le Montana qui commercialisa la vermiculite sous la marque de commerce Zonolite. Dans la nature, il peut donc y avoir une association entre vermiculite et amiante.

Pourquoi faire une analyse sur la vermiculite?

Il est possible que les fibres d’amiante se retrouvant dans l’isolant de vermiculite, se retrouvent en suspension dans l’air de la maison. L’amiante peut causer des problèmes de santé lorsqu’elle est inhalée dans les poumons. L’inhalation de fibres d’amiante aéroportées en particules très fines a été associée à des maladies comme l’amiantose, le mésothéliome et le cancer du poumon. Lorsque que de la vermiculite est présente dans une habitation, il est pertinent de faire analyser le matériau afin de déterminer si il contient de l’amiante et dans quelle proportion advenant qu’il en contient. Au Québec, la limite à ne pas dépasser est de 0,1%.

Si vous craignez que votre isolant contienne de l’amiante, les échantillons peuvent être apportés à nos bureaux. Cependant, il ne sera pas possible dans ce cas pour le laboratoire de certifier la provenance du matériel. Lorsque l’échantillonnage est effectué par un de nos professionnels certifiés ceci assure la qualité de l’échantillon ainsi que sa traçabilité, évitant ainsi d’avoir à procéder de nouveau à l’échantillonnage.

Quels autres matériaux peuvent contenir de l’amiante?

L’amiante peut être trouvée dans les matériaux suivants:

  • Les plâtres;
  • Les matériaux isolants de greniers;
  • Les mortiers de ciment;
  • Les matériaux isolants de murs de périphérie extérieurs;
  • Les matériaux isolants de faux planchers au sous-sol;

  • Les carreaux de plancher en vinyle-amiante;
  • Les plaques de faux plafonds;
  • Les stuccos;
  • Les isolants mécaniques;
  • Les flocages;
  • Les tuiles;

Dans le cas où vous désirez effectuer le prélèvement vous-même; quel est le protocole de protection à suivre pour échantillonner la vermiculite?

Avant d’échantillonner nous vous recommandons de :

  • Porter un demi-masque à filtre (filtre HEPA) que vous pouvez acheter dans n’importe quelle quincaillerie ou magasin de rénovation.
  • Utiliser des gants de caoutchouc ou de plastique.
  • Porter des vêtements qui recouvrent complètement le corps. Après avoir échantillonné et conditionné les échantillons nous vous recommandons de :
  • Rincer à l’eau l’extérieur de votre masque.
  • Laver les vêtements utilisés lors de l’échantillonnage.
  • Prendre une douche.

Comment échantillonner et conditionner l’échantillon?

Il y a deux options :

La première consiste en la prise d’un seul échantillon composé de plusieurs sous-échantillons.

La seconde consiste en la prise de trois échantillons distincts qui seront soumis à analyses. L’analyse s’arrêtera au premier positif, tous les échantillons restants seront considérés comme contenant de l’amiante.

Si vous constatez que la vermiculite est présente de façon uniforme et que sa répartition n’est pas aléatoire, la première option est adéquate, dans le doute, nous vous suggérons d’opter pour la seconde option. Une fois protégé, vous pouvez accéder à la zone d’échantillonnage muni d’un ou de trois sac(s) de type ‹‹Ziploc ›› d’environ 25cm*25cm.

Si vous avez un seul sac, inscrivez par exemple : échantillon no1 ou éch-grenier etc. ainsi que la date de l’échantillonnage. À l’aide d’une cuillère de jardinage ou d’un morceau de carton, prélevez la vermiculite en 3 ou 4 différents endroits afin d’avoir un échantillon représentatif.

Si vous avez trois sacs, identifiez les distinctement les uns des autres et datez –les. Inscrivez par exemple : grenier-accès, grenier-centre, grenier-fond etc… Évitez les de les numéroter (échantillon no1 échantillon no2, échantillon no3) afin que vous puissiez savoir d’où provient l’échantillon. Prélevez au niveau de trois endroits distincts. La quantité à échantillonner est de 3 à 4 tasses par sac.

DANS LES DEUX CAS DE FIGURE, IL EST TRÈS IMPORTANT DE PRÉLEVER LA VERMICULITE À PARTIR DU FOND. EN EFFET, LA COUCHE INFERIEURE EST CELLE QUI EST SUSCEPTIBLE DE CONTENIR DE L’AMIANTE.

Une fois l’échantillon dans le sac identifié, fermez ce dernier hermétiquement en laissant sortir le maximum d’air, puis mettez-le dans un second sac de type ‹‹Ziploc ››.

Remplissez le bordereau de demande d’analyse et acheminez les échantillons à notre bureau.

IL EST TRÈS IMPORTANT DE SUIVRE LA PROCÉDURE DE CONDITIONNEMENT, NOUS N’ACCEPTERRONS PAS DES ÉCHANTILLONS DANS DES SACS EN PLASTIQUE, OU CONTENANTS QUELCONQUES AUTRE QUE SAC TYPE ‹‹ZIPLOC ››

Téléchargez le formulaire de demande d’analyse

Nous suivre
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.